Le sac à main : un truc de filles – 1ère partie




Ca vous rappelle quelqu'un ?
D'où vient la désorganisation ?
Des exemples d'intervention
Quand faire appel à Jara ?
M'aider, comment ?


Les Dossiers de Jara
Guides pratiques
Revue de Presse




Autres dossiers

Pour vous éviter quelques erreurs de shopping , voici la première partie de notre dossier “spécial filles” sur les sacs à main. Notre but est de vous permettre d'acheter utile et de ne plus encombrer vos placards avec des sacs que vous ne porterez pas. C'est tout Jara, en somme.

Comment le choisir?

La forme :

Les cabas longs et étroits

Plus votre sac est profond, plus vous passerez du temps à y farfouiller pour retrouver ce que vous cherchez. Pensez-y quand vous fondrez de convoitise devant ce long cabas si élégant, dépourvu de toute poche intérieure.

Et si, en plus, il est étroit, attendez-vous à quelques séances d'énervement au moment de récupérer le ticket du parking.

La solution : soit des poches intégrées à l'intérieur du sac, soit des pochettes.

Les gros sacs

Plus votre sac est gros, plus il vous “empâte” visuellement. Un sac à main n'est pas le croisement d'une trousse de secours et d'un cartable !

A éviter : les besaces informes et rebondies portées à hauteur de hanche.

Les grands sacs

Plus votre sac est grand, plus vous y mettrez d'objets. On s'en rend vite compte à l'issue d'un après-midi de shopping lorsqu'on s' effondre sur le canapé, l'épaule meurtrie.

Mention spéciale (c'est du vécu) aux jeunes mamans qui choisissent un grand sac pour tout y fourrer et qui découvrent avec horreur le contenu du biberon de jus d'orange répandu sur le chéquier.

Haut de page

Les sacs à porter à la main


Les sacs que l'on porte à la main sont d'un chic ! Il n'y a qu'à penser à Grace Kelly (qui a donné son nom au fameux Kelly édité par Hermès). Ils ont toutefois un inconvénient : vous avez en permanence une main (ou un avant-bras) occupé. Cela peut s'avérer peu pratique en cas d'urgence.

Si, toutefois, comme beaucoup d'entre nous, vous ne résistez pas à la tentation, choisissez un modèle qui comprend une bandoulière.

Et prenez toujours un sac pourvu de picots, pour pouvoir le poser au sol sans le salir. Sans quoi, vous passerez votre déjeuner au bistrot avec votre sac sur les genoux.

Ils ferment ?

Si votre sac ne ferme pas vraiment (au niveau de la fermeture éclair, par exemple) ou pas du tout (cabas simple), vous courez le risque de perdre des objets ou d'attirer un peu trop les pick-pockets.

Haut de page

La couleur

La couleur à éviter ...

Si vous nous en croyez, vous éviterez le blanc, pour votre sac (comme pour vos gants, vos chaussures et vos manteaux, du reste). Sous peine de vous ruiner en entretien ou d'accepter dès les premiers jours d'utilisation que votre sac blanc ne sera plus jamais blanc.

... et celle qu'on privilégie

De nos jours, porter un sac qui n'est pas de la même couleur que les chaussures n'est plus considéré comme une faute de goût.

Si on devait n'en posséder qu'un, il serait noir ou taupe pour aller avec tout.

Pour le plaisir

Si votre sac est sombre, faites-vous offrir de la petite maroquinerie de couleur vive (porte-monnaie, porte-feuille, pochettes ...), vous la repèrerez mieux.

Haut de page

Le style

Pensez à votre propre style et vos activités

En matière de style, il faut faire attention au coup de coeur pour le sac de dame si on ne porte que des baskets ou encore éviter le sac banane porté avec des escarpins.

Une erreur fréquemment commise chez les “working girls” ? Voulant faire pratique et ne pas trop se charger, on fourre dans un même sac affaires personnelles et dossiers clients. Et c'est toujours un grand moment quand, pensant sortir son stylo en rendez-vous, on dégaine ... son rouge à lèvres !

Vous démarrez dan sla vie active ? Le sac à main que vous choisirez pour aller travailler ne peut pas être le même que celui que vous avez traîné sur les bancs de la fac. Pensez à votre crédibilité, que diable ! Oh, et oubliez les nounours en peluche pendus à la bandoulière si vous voulez qu'on vous confie des responsabilités ...

Haut de page


Vous avez déjà trop de sacs ou plus assez de place ?

Si vous collectionnez les sacs et que vous avez l'impression qu'ils prennent un peu trop de place ou encore s'ils sont en vrac au fond de l'armoire, et que vous oubliiez que vous les avez, un tri s'impose.

Vous pouvez appliquer sans remord aux sacs à main les méthodes Jara de tri et de rangement.

Un petit rappel ?

Vous sortez tous les sacs, stockés ici ou partout dans la maison. Pour l'instant, contentons-nous des “vrais” sacs à main, en laissant de côté sacs de voyages, trousses de toilettes, sacs plastiques ...

Prenez les un par un (videz-les entièrement si nécessaire).

Et posez-vous la question suivante :


Est-ce que je l'aime ?

Eh bien oui, s'il ne vous plaît plus, que fait-il encore là ?

Attention, “je l'aime” n'est pas identique à :

- “il m'a coûté super cher, alors ...”,

- “c'est X qui me l'a offert, alors ...”,

- “ça me rappelle quand j'étais ...”

- “ma mère en a toujours eu un comme ça”

- “la mode va revenir, alors je le garde”...

Nous cherchons ici à faire en sorte que vous portiez vos sacs à main. Pas à ce que vous conserviez des choses qui ne vous servent pas et que vous n'aimez plus.

Pour mémoire, ce n'est pas parce que quelque chose vous a coûté cher ou qu'on vous l'a offert que vous devez le conserver à vie s'il ne vous convient pas. Cela s'appelle une erreur, ça arrive à tout le monde et ce n'est pas la peine de se flageller avec.

Pour les grandes sentimentales, gardez donc le ou les sacs qui vous tiennent particulièrement à coeur. Envisagez de les stocker dans un carton, que vous marquerez clairement sur trois faces et entreposez celui-ci plus loin de vous à la cave ou au grenier, avec d'autres souvenirs, par exemple.

Haut de page

Et maintenant ?

Débarrassez-vous (poubelle, don) de ceux qui sont par trop usés, effilochés, écaillés, vraiement passés de mode ou qui ne vous correspondent plus.

Contemplez avec amour ceux qui vous restent, passez-leur un petit coup de cirage (incolore de préférence, pour ne pas tacher vos vêtements en les portant) . Pour les matières plastifiées, un coup d'éponge les rendra comme neufs.

Voyez si vous possédez une étagère à hauteur d'yeux pour les y déposer. En effet, s'ils sont enfouis en tas avec les chaussures, ou fourrés sous le lit , ils vont se détériorer ou vous allez les oublier. Inutile de les fourrer dans un sac, plastique ou tissu. Une fois dissimulés, on a généralement la flemme d'ouvrir chaque sac pour trouver l'objet de notre désir.

Mince, finalement il en reste très peu ? Tant mieux, qu'allez-vous demander au Père Noël, cette année ? Et quelle petite cousine sera ravie de récupérer vos sacs d'une autre décennie ?


Maintenant, retour au haut de la page pour choisir un sac tout neuf !

Haut de page

Choisir, trier, c'est bien. Mais organiser le contenu ?

Voilà les conseils de Jara pour le choix d'un sac à main. La deuxième partie de ce dossier traite de l'organisation du contenu de votre sac à main, toujours dans l'idée de vous simplifier la vie.

Deuxième partie du dossier : Organiser le contenu de son sac à main

Les autres dossiers

Haut de page


Nous contacter

Qui est Jara ?

Ce qu'en disent nos clients